PROGRAMME JUSTICE & PAIX

Objectif et Mission

Notre objectif est de contribuer à la promotion d’une société éprise de justice et de paix, selon l’Evangile et la Doctrine Sociale de l’Eglise.
Notre mission est de favoriser une cohabitation pacifique entre les populations, avec une attention particulière pour les situations qui minent la justice sociale et les droits de l’Homme.

 

Stratégie d’intervention
Accompagnement des personnes vulnérables dans leur quête de justice et mieux vivre ensemble, à travers des structures relais volontairement mise en place.
–  Nombre de paroisses : 26 (voir tableau ci-dessous)
–  Nombre de CPJP fonctionnels : 15

 

Principaux projets et actions en cours d’exécution
–  Consolidations des actions mises en œuvre au cours des trois dernières années (voir ci-dessus) ;
–  Prise en charge des refugiés et déplacés à la frontière Ouest, du fait des exactions de la secte « boko haram », et à la frontière Est du fait de la guérilla centrafricaine.
–  Impact socio-environnemental du conflit hommes-éléphants dans les zones d’intérêt cynégétiques et stratégie de gestion durable des conflits : état des lieux et responsabilités.

 

Bénéficiaires directs et indirects
–  Les populations rurales ;
–  Les refugiés et déplacés ainsi que les familles d’accueil ;
–  Les populations vivant en lisière des parcs nationaux de la Bénoué et de Bouba-Ndjidda et des zones d’intérêt cynégétiques.

HISTORIQUE

Date de création : 1988
Historique
La CDJP GAROUA fut créée par Christian TUMI,
à l’époque Archevêque de Garoua
Les coordinateurs successifs :
–  Feu Père Jean-Louis AUDOUIN (1988 – 1999)
–  Me Henri WASSOUO (1999 – 2003)
–  Me DONA MOULA (depuis juin 2003)

MOYENS HUMAINS

Nombre de permanents : 3
Nombre de bénévoles : 4 (stagiaires de l’Institut Supérieur du Sahel (ISS)- Université de Maroua)Organigramme
Président : Mgr Antoine NTALOU
Coordinateur : Me DONA MOULA
Animateur : BONNE GUISSATA GUISSATA
Assistant technique : Jérôme NJABOU

TRAVAIL ACCOMPLI

Principaux projets et actions réalisés au cours des trois dernières années
–  Suivi de proximité des agriculteurs et éleveurs dans 09 localités pour une cohabitation pacifique à travers des outils de règlement non violent des conflits agropastoraux, pour une paix durable en zone rurale ;
–  Accompagnement des riverains dans le suivi participatif pour une meilleure gouvernance locale et une gestion transparente des revenus issus de l’exploitation des ressources naturelles par les industries extractives ;
–   Amélioration des conditions de détentions au sein de la prison centrale de Garoua et suivi judiciaire d’une cinquantaine de dossiers de procédure en faveur des personnes vulnérables;
–  Structuration et amélioration des performances d’une quinzaine de CPJP.

Groupes cible:
Les personnes vulnérables (personnes pauvres, indigentes, les laissés-pour-compte, illettrées, vivant en général dans les zones rurales reculées)
-Les agriculteurs et les éleveurs
– Les détenus et prisonniers (mineurs et femmes surtout)
– Les riverains des sites d’exploration/exploitation des minerais/ressources naturelles
– Les membres des Comités Paroissiaux Justice et Paix (CPJP).

Contact
+ 237 222 27 13 44

Centre Jean Paul II, derrière la Maison des Jeunes et de la Culture (face Lycée Bilingue de Garoua)