PROGRAMME DE LUTTE CONTRE LE HANDICAP

Le Programme de Lutte contre le Handicap a été mis en place à partir des acquis du Service Intégral pour la Lutte contre le Handicap (SILH). La genèse du SILH en 1995 fait suite à des activités visant la réhabilitation des aveugles victimes de l’onchocercose effectuées dans les années 80 à 90 dans la région de Touboro au Nord Cameroun. Après la restructuration du CDD (Comité Diocésain de Développement) en CODAS/Caritas Garoua (Comité Diocésain de Développement et des Actions Sociales/Caritas Garoua), ce volet d’activité a été intégré dans le Programme diocésain de lutte contre le Handicap (PLH).

L’historique du SILH peut-être résumé en trois grandes phases :
– Une phase ascendante initiale de 1995 à 2003, qui s’est focalisée sur l’introduction de la RBC dans les communautés du Nord Cameroun;
– Une phase de restructuration de 2003 à 2009 marquée par l’introduction de l’approche Gestion du Cycle des Projets ;
– Une phase de renforcement de l’encrage au sein des Communautés de 2009 à nos jours qui s’est fondée sur l’appropriation des nouveaux guides de la RBC.

APPROCHE D’INTERVENTION DU PLH

Avec une approche d’intervention basée sur la Réadaptation à Base Communautaire, le PLH s’est engagé depuis 1995 à fournir aux personnes vivant avec un handicap des services divers dans les domaines de la santé, de l’éducation, des Moyens de subsistance, du social et de l’empowerment tout en évoluant pour s’adapter au contexte local et global sans cesse évolutif.La Réhabilitation sur Base Communautaire (RBC) est une stratégie de travail multi sectoriel, promue par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Le Joint Position Paper de l’OMS, ILO, UNESCO du 1994 définit la RBC comme «une stratégie au sein du développement général communautaire pour la réadaptation, l’égalité des chances et l’inclusion sociale de toutes les personnes handicapées. La RBC est mise en œuvre à travers des efforts combinés des personnes handicapées elles-mêmes, de leurs familles, des organisations, des collectivités et des services pertinents gouvernementaux et non gouvernementaux de santé, d’éducation, professionnels, sociaux et autres».

L’intervention du PLH se fait  par :
– des conseils auprès des patients et leurs familles,
– l’apprentissage des méthodes simples et peu coûteuses pour lutter contre certains handicaps,
– l’organisation d’un accès peu coûteux à certains soins
– la diffusion des informations nécessaires aux personnes handicapées et leurs familles
– la levée (tentative) des tabous qui entourent certaines maladies (toutes les atteintes cérébrales, surtout l’épilepsie)

OBJECTIFS DU PLH

Le PLH a pour objectif d’assurer la prévention des handicaps et d’améliorer la qualité de vie des personnes vivant avec un handicap dans la Région du Nord Cameroun.

ZONE D’INTERVENTION 

Le PLH intervient actuellement dans 22 paroisses de l’Archidiocèse de Garoua ce qui correspond à 23 secteurs dotés chacun d’un Agent de Réadaptation de Terrain.

BÉNÉFICIAIRES/GROUPE CIBLE 

Les bénéficiaires du PLH sont des Adultes et enfants vivant avec un handicap ainsi que les personnes à risque de handicap. La figure ci-après donne la proportion des bénéficiaires en fonction du type de leur handicap.

ACTIVITÉS MENÉES

Dans le domaine de la Santé
Sensibilisation aux soins de santé primaires,
Sensibilisation au traitement ophtalmologique (chirurgie, conjonctivite, trachome etc.) ;
Sensibilisation au traitement de différentes maladies (otite, tuberculose, lèpre) ;
Sensibilisation à l’importance d’hygiène (latrines et eau potable propre, assainissement de la concession, hygiène personnelle etc.) ;
Sensibilisation aux effets de la malnutrition,
Sensibilisation à l’importance des consultations prénatales et des vaccinations ;
Traitement du « retard de marche » des enfants,
Traitement des handicapés moteurs pour les mettre debout et les rendre autonome (si possible) ;
Traitement des personnes vivant avec épileptie ;
Fourniture d’aides techniques aux PvHs nécessiteuses ;
Formation en « orientation et mobilité » et en « activités de la vie quotidienne » des personnes aveugles

Dans le domaine de l’Education
Intervention précoce auprès des Enfants vivant avec un handicap à domicile ;
Suivi des enfants sourds et aveugles à domicile,
Intégration des déficients auditive et visuelle dans les écoles du village,
Appui en fournitures scolaires aux EvHs issus de familles indigentes
Diffusion de l’information et orientation vers l’enseignement spécialisé des déficients auditifs et visuels ;
Promotion de l’éducation inclusive par la formation de la communauté éducative (Administration, écoles de formation, Enseignants sur le terrain etc.) ;
– Appui aux institutions spécialisées ;

Autres activités
 Service d’accueil et d’orientation des PvHs et de leurs familles à l’Hôpital Régional de Garoua ;
Intervention à la Prison Centrale de Garoua en faveur des détenus handicapés ;
Appui aux agents en situation de travail sur le terrain ;
Collaboration avec les structures de prise en charge des PvHs ;
Participation aux différents réseaux de structures ;
Renforcement permanent des capacités de l’équipe ;

Dans le domaine des moyens de subsistance
Placement des jeunes vivant avec un handicap en apprentissage de métiers avec un accent sur l’apprentissage en communauté ;
Appui à la formation socioprofessionnelle des Aveugles par la réouverture du Centre des Aveugles pour la Réadaptation par le Travail de Touboro (CART) ;
Appui à la vulgarisation des emplois accessibles aux Personnes grâce à la collaboration avec le Fonds National de l’Emploi et les Services déconcentrés de l’Administration de tutelle ;
Appui/accompagnement des PvHs dans l’élaboration des microprojets ;
Appui des PvHs dans la conduite d’activités agropastorales et commerciales ;
Financement des microprojets élaborés par les PvHs ou les parents d’EvHs ;

Dans le domaine Social
Appui l’établissement d’actes de naissance aux EvHs ou aux enfants nés de parents handicapés;
Sensibilisation pour un changement de comportement vis-à-vis des PvHs au sein des communautés d’intervention ;
Appui l’établissement des cartes d’invalidité aux PvHs;
Information et Formation des PvHs et de leurs communautés sur les droits et les devoirs ;
Vulgarisation des textes juridiques nationaux et internationaux de promotion et de protection des droits des PvHs ;
Assistance judicaire aux PvHs victimes d’abus ou d’injustice;
Plaidoyer pour la prise en compte des PvH lors de la gestion des sinistres et des catastrophes ;

Dans le domaine de l’Empowerment
Appui à la structuration et au fonctionnement des organisations de PvHs ;
Mise en place et accompagnement des groupes de parents d’enfants vivant avec un handicap ;
Animation de la plateforme régionale d’organisations de personnes vivant avec un handicap et d’acteurs intervenants dans le domaine du handicap ;
Identification et formation des mobilisateurs communautaires ;
Accompagnement psychosocial des PvHs ou de leurs familles ;

PERSPECTIVES

Intensifier les sessions de formation des acteurs sociaux sur la thématique du handicap et les problèmes d’accès auxquels les personnes handicapées sont confrontées;
Encourager les études et recherches sur la question du handicap en octroyant par exemple des bourses d’étude chaque année dans ce domaine;
Renforcer les capacités des organisations des personnes handicapées en matière de plaidoyer;
Élaborer et vulgariser les recueils de textes (nationaux et internationaux) sur les droits des PvH jusqu’au niveau local en format accessible aux personnes handicapées;
Encourager le dialogue entre les différents acteurs sociaux pour une plus grande synergie et efficacité des initiatives;
Diversifier les partenariats pour mobiliser davantage les ressources financières;
Mettre en place des mécanismes pour favoriser l’indépendance financière à long terme;
Poursuivre le plaidoyer pour la ratification de la Convention par le Cameroun et la mise en œuvre des mesures prescrites par celle-ci.

Tel : +237 222 27 13 44 /  222 27 32 41 /  677 55 56 67
E-mail : plh@codascaritasgaroua.org 
Coordinateur : Pascal AHIDJO  
Coordinateur Adjoint : Mme Sandra Isaline RIMOH

Contact
+ 237 222 27 13 44

Centre Jean Paul II, derrière la Maison des Jeunes et de la Culture (face Lycée Bilingue de Garoua)